IMG_2985.jpg

    Bienvenue !

                Welcome  !

                         Bienvenida !

    Nous sommes partis en vélo le 2 octobre 2016 depuis Genève, direction le sud de l'Europe.

    Là-bas, on a eut la chance de trouver des capitaines qui ont bien voulu nous emmener avec eux pour une traversée de l'océan Atlantique puis celle de la mer des caraïbes pour finalement terminer ce périple en voilier à Cuba. 

     

    Après deux mois de vélo à travers la plus grosse île des Caraïbes nous avons pris un vol pour Montréal au Canada. De là-bas, nous avons roulé à l'ouest jusqu’à Vancouver. Une fois l’océan Pacific atteint, sous la pluie et dans le froid, nous sommes entrés aux USA. En longeant la côte ouest nous sommes descendu jusqu’au désert de Basse-Californie au Mexique. Afin de rejoindre « the main land of Mexico », nous sommes remontés sur un voilier pour traverser « l’aquarium du monde » qu’est la mer de Cortez. Pressés par le temps, nous avons rejoint Mexico City en stop où l’on a retrouvé des amis de Genève. Avec eux, en bus, nous sommes allés jusque dans le Quintana Roo et c’est depuis la lagune de Bacalar que nous sommes remontés en selle, mars 2018. Le Bélize nous a servi de remise en jambe puis le Guatemala et ses pentes à xx% ont achevé de nous remettre dans la bonne direction, le Sud des Amériques.  Le voyage s'est ensuite poursuivi à travers le Salvador,  l'Honduras puis le Nicaragua. Le Costa Rica, c'est avec les parents de Denis que nous l'avons visité en voiture. Puis, de Bocas del Torro au Panama, c'est par la voie maritime que nous avons continué ce périple. Grâce à quatre voiliers différents, nous avons atteint le 15 juin 2018 Carthagène en Colombie après avoir notamment passé huit jours dans les magnifiques San Blas. 

    Après un mois passé à Carthagène, nous avons alterné vélo, stop et bus à travers la Colombie. Sur la route, on s'arrête chez nos amis Camila, Bruno et leur fille Eli, installés non loin de Turmequé. Après près d'un mois chez eux, on se rend ensuite chez Leo, un ami colombien rencontré sur les quais de Las Palmas 18 mois plus tôt. On passe une dizaine de jours dans son projet de permaculture puis on quitte Somondocco pour une descente dantesque qui nous fait parvenir sur "Los Llanos".  Les jours qui suivent, c'est plus d'une quinzaine de "véhicules"  qui nous permettent de remonter en stop jusqu'en Equateur avec une halte à San Agustin. 100 km après la frontière équatorienne, sous la pluie, devant le peu de réaction face à nos pancartes, c'est grâce à un bus que nous rejoignons finalement Quito.

     

    Cela fait maintenant deux ans que nous sommes partis de Genève et une certaine fatigue autant mentale que physique se fait ressentir. Nous sommes alors bien contents de retrouver des amis français rencontrés plus tôt dans le voyage, Maiwenn et Julien, sur les flancs du volcan el Chimborazo.  Puis on passera deux semaines très ressourçantes dans une ferme de biodynamie en tant que volontaires avec d'autres jeunes voyageurs, à Villcabamba, tout au sud de l'Equateur. Et enfin, on retrouve finalement une amie d'enfance à Laeti, Romaine et son copain, Kevin, qui voyagent sac à dos en Amérique latine. Pour la première fois du voyage, nous nous séparons un mois. Laeti part alors à la découverte de l'Amazonie péruvienne avec eux. Un long périple en bus puis en bateau les a mené jusque dans la réserve naturelle de Pacaya-samiria passant par la mythique ville d'Iquitos. Après avoir rejoint Pucallpa sur un bateau de marchandise, ils rejoindront Lima puis Trujillo en bus. Quant à Denis, il poursuit sa route au Pérou à vélo à travers les Andes. D'abord pas si loin de l'Amazonie, il finira par passer de l'autre côté de la chaine de montagne pour finalement rejoindre la côte à Trujillo. Il roulera deux semaines en compagnie de Nico, un cyclo-voyageur colombien avec qui il se lie d'amitié.

    Après s'être retrouvés sur la côte nord du Pérou, on se remet en selle pour reprendre notre route ensemble à vélo vers le Sud. On passera par des lieux plus spectaculaires les uns des autres comme El Canon del Pato qui nous mène à Huaraz au coeur de la cordillère blanche puis on enchaine sur la cordillère Huayhuash, splendide elle aussi. A Lima, on retrouve un ami d'enfance à Denis cette fois, Seraphin et sa copine, Mélanie avec qui on fête le nouvel an. De Lima, on se rend ensuite dans la réserve naturelle de Paracas puis dans le désert de Nazca et ses lignes mystérieuses. On remonte ensuite à Cuzco en bus où on reste deux semaines à attendre que la saison des pluies se calme puis on reprend la route par la vallée sacrée et le Machu pichu pour finalement repasser de l'autre côté des Andes pour rejoindre Puerto Maldonado, ville frontière avec l'Amazonie bolivienne. 

    A Puerto Maldonado, on achète une barque de pêcheur sur laquelle on charge nos vélos et toutes nos affaires pour descendre le fleuve Madre de Dios, sans moteur, avec le courant, pendant 10 jours jusqu'à la ville de Riberalta, en Bolivie. Une fois là-bas, on prend un bus pour remonter jusqu'à la Paz. Après un passage en stop au majestueux lac Titicaca et son Isla del Sol, on s'en va sur nos vélos à travers l'Altiplano direction le sud-lipez et surtout l'extraordinaire salaar d'uyuni, qu'on traverse à vélo en 3 jours. Après deux semaines de pistes éprouvantes à 4000 mètres d'altitude, on rejoint Uyuni où on prend un bus pour Sucre puis Santa Cruz et finalement, le Brésil. 

    On commence le Brésil par 3 jours de vélo dans le Pantanal, région réputée pour sa faune, entre caïmans et jaguars. Puis on rejoint Sao Paulo en bus où on retrouve l'ami d'un ami à Denis qui nous accueille 3 jours dans son immense appartement au coeur de la ville. Puis on descendra sur la côte à 60 km de là pour profiter pendant deux semaines du luxe d'une magnifique villa dans la jungle que des amis aux parents de Denis nous "prêtent" généreusement. On se lance ensuite pour les dernières semaines et kilomètres du voyage ensemble, longeant la côte jusqu'à Rio de Janeiro. C'est dans cette ville magnifique que le voyage se termine...

     

    Le 1er juillet 2019, Laeti prend un avion pour la Suisse, où elle atterrit à Zurich pour rejoindre Genève, la maison, en quelques jours à vélo. Denis quant à lui, s'envole pour l'Afrique du sud et roulera ensuite jusqu'en Namibie où il décidera de finalement rentrer lui aussi à Genève, en septembre 2019.

     Notre idée est simple :

    aller à la rencontre des habitants de cette planète pour nous confronter à d'autres réalités et modes de vie. 

     A cela s'ajoute notre envie d'en apprendre plus sur la permaculture, la bio-construction et les modes de vie alternatifs qui fleurissent actuellement à travers le monde. Nous sommes convaincus qu'aujourd'hui plus que jamais, une autre façon de vivre et de consommer est possible et même indispensable. Ainsi, au cours de notre voyage, nous nous rendrons dans différents projets afin d'en apprendre plus sur certaines de ces techniques. 

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now